Le PNUD, leader mondial en matière de transparence

8 oct. 2014

New York —Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) est l’organisation de coopération pour le développement la plus transparente, selon un important classement mondial publié aujourd’hui.

L’Index sur la transparence de l’aide 2014 félicite le PNUD pour sa “performance exemplaire” en matière de publication de l’information. Ses résultats se situent au-delà des standards internationaux cette année, ce qui le place en tête des  68 grandes organisations évaluées dans le monde.

“Le PNUD mérite d’être félicité pour les progrès importants qu’il a réalisés dans la qualité de la publication de ses données”, a dit l’ONG Publish What You Fund.

L’Index est basé sur la norme de l’Initiative internationale sur la transparence de l’aide (IITA), référence mondiale en matière de publication de données sur l’aide au développement. Les flux financiers, les budgets, les résultats, les lieux et les calendriers des projets et les documents correspondants sont publiés dans une base de données en ligne qui surveille la manière dont l’aide est dépensée. Cela accroît non seulement la responsabilisation des pays donateurs, mais permet aussi aux pays en développement de mieux aligner l’assistance des donateurs sur leurs priorités et budgets nationaux, ce qui permet en fin de compte de maximiser l’efficacité de l’aide.

Plus de 280 pays, les institutions de l’ONU, les banques multilatérales et les ONG utilisent la norme de l’IITA, et plus de 20 pays bénéficiaires ont approuvé cette initiative.

Le PNUD, qui fut l’un des premiers signataires de l’IITA, publie  ses informations selon les normes internationales depuis 2011. Depuis lors, il a toujours respecté et même dépassé les normes de la transparence internationale, en créant un portail novateur (open.undp.org) qui décrit en détails plus de 10 000 projets de développement gérés par le PNUD dans plus de 170 pays et territoires, et publie des données sur les projets qui représentent 5,8 milliards de dollars.

“La transparence est au cœur de notre mission”, explique Helen Clark, Administrateur du PNUD. “Nous nous félicitons de voir que nos efforts en matière de transparence sont reconnus. Le PNUD est déterminé à travailler d’une manière ouverte qui stimule l’innovation afin de garantir la meilleure utilisation possible des fonds qui lui sont confiés et d’accélérer la création d’un avenir durable pour tous.”

Cet engagement continu à l’égard de la transparence s’est notamment traduit par la nomination du PNUD à la tête du Secrétariat de l’IITA l’année dernière. Dirigeant un consortium formé par le Bureau des Nations Unies pour les services d'appui aux projets (UNOPS), les Gouvernements du Ghana et de la Suède, et des initiatives de l’ONU en faveur du développement basées au Royaume-Uni, le PNUD tire parti de sa présence dans plus de 170 pays et territoires pour continuer à améliorer la transparence de la coopération internationale pour le développement.  

“Ce rôle fait du PNUD le leader mondialdans le domaine de la transparence, y compris grâce aux efforts visant à perfectionner la norme commune de l’IITA en vue de la publication des informations sur les dépenses d’aide au développement”, a dit Helen Clark.

Le PNUD divulgue également ses rapports d’audit internes, et, est passé, l’année dernière, de la publication de rapports budgétaires annuels à la publication de rapports mensuels, qui décrivent dans les détails les activités et les cadres de résultats en utilisant des données géographiques régionales.  

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe